Prêts aux Indépendants

Souscrire un crédit sans être en CDI, c’est possible ?

De Ali Rami le 18juillet, 2021

Vous souhaitez recevoir nos articles?

Ne rate aucun article

Retourner à la page principale
Ali Rami

CEO & Co-founder

En France, souscrire un crédit lorsqu’on ne dispose pas d’un CDI n’est pas une mince affaire. Les banques ont besoin de garanties avant de prêter de l’argent et elles considèrent que le contrat à durée indéterminée est un gage de sûreté.

 

Alors, comment réussir à emprunter de l’argent lorsque vous êtes indépendant (ou freelance) et que vous ne disposez pas d’un emploi salarié en CDI ? Nous vous expliquons dans cet article quelles sont les conditions à respecter pour emprunter dans votre situation.

 

Aussi, afin de mettre toutes les chances de votre côté, nous verrons qu’il existe des conditions supplémentaires, pouvant faire pencher la balance de votre côté.

 

1 - Les conditions à respecter pour obtenir un crédit sans CDI

 

Lorsque vous allez faire votre demande d’emprunt auprès d’un établissement de crédit, ce dernier va monter un dossier de demande de financement. Ce dossier va contenir des documents importants pour la décision finale.

 

La première condition à respecter pour emprunter est donc de présenter le meilleur dossier possible, pour mettre un maximum de chance de votre côté. Outre les documents d’identité, le certificat d’immatriculation de votre activité et le justificatif de domicile, les éléments suivant joueront un rôle important dans votre demande :

 

  • Une activité professionnelle durable et profitable : c’est quelque part l’élément qui remplace le CDI aux yeux de l’établissement de crédit. Il vous faut prouver que d’une part, votre activité professionnelle est durable (c’est-à-dire que vous l’exercez depuis au minimum 1 an, voire plus pour certains établissements). Et d’autre part, que cette activité génère des profits. Pour cela, vous devez présenter vos déclarations de chiffre d’affaires (dans le cas d’une micro-entreprise) ou votre compte de résultat (pour une entreprise individuelle ou une société). Ces éléments offrent une garantie aux banques, car ils montrent que vous exercez une activité qui génère du chiffre d’affaires depuis plusieurs mois, et que vous pourrez potentiellement rembourser le crédit lors des futures échéances.
  • Un projet de financement clair et cohérent : c’est l’objet de votre crédit. S’agit-il d’un besoin de trésorerie à court terme suite à des difficultés ? D’un investissement ? Ou d’une avance nécessaire pour lancer une mission importante avec un nouveau client ? En présentant un projet clair et pertinent, vous montrez à votre interlocuteur que ce crédit a un réel intérêt économique pour votre activité. Et qu’il servira de levier pour développer votre business. Car si ce crédit vous sert à générer des ventes supplémentaires, cela montre à l’établissement financier que vous aurez de la trésorerie supplémentaire pour rembourser le crédit à moyen terme. Cela montre également vos compétences de bon gestionnaire.

 

En présentant tous les éléments appuyant les deux critères énoncés ci-dessus, vous aurez des chances d’obtenir un crédit. Car vous présentez des garanties qui compensent l’absence de CDI. Dans le cas contraire, ce sera très compliqué.

2 - Les conditions supplémentaires pour augmenter vos chances

 

Afin de mettre toutes les chances de votre côté pour obtenir un prêt, vous avez la possibilité d’ajouter des éléments supplémentaires à votre dossier de financement. Ces éléments sont :

  • Un apport : c’est une somme d’argent que vous apportez personnellement pour financer l’objet du crédit. Par exemple, si vous souhaitez financer un véhicule d’une valeur de 15 000 €, vous pouvez apporter 5 000 € personnellement et demander un prêt de 10 000 € à votre banque. C’est une preuve que vous vous engagez personnellement dans le financement du projet, qui jouera en votre faveur pour l’obtention du crédit.
  • Une garantie : c’est une couverture en risque qui protège la perte de l’organisme de financement en cas de défaillance de votre part. La garantie vous coûtera des frais, mais pourra rassurer le financeur. Notez que certains organismes comme la BPI peuvent apporter une garantie à votre place.
  • Une caution : c’est un contrat où une autre personne (physique ou morale) s'engage à assurer le paiement des mensualités de votre crédit immobilier, en cas de défaillance de votre part. La caution est parfois obligatoire, car elle offre une garantie supplémentaire au préteur.
  • Un benchmark de la concurrence : c’est une analyse des offres de prêt des établissements financiers concurrents. En faisant jouer la concurrence, vous aurez la possibilité d’obtenir plus facilement un prêt et de diminuer les coûts liés au crédit.

 

Enfin, pour mettre toutes les chances de votre côté, nous vous invitons à suivre nos 5 conseils pour obtenir un prêt quand on est indépendant.

 

Chez Mansa, nous faisons confiance aux indépendants et aux freelances en proposant une solution de financement simple et rapide. Vous avez la possibilité de tester votre éligibilité en 30 secondes, directement sur notre site.

 

Faire une simulation non engageante

 

Vous souhaitez découvrir nos articles et bon-plans en exclusivité ?