Quel apport par un indépendant pour obtenir un crédit ?

De Dylan Zereni le 31août, 2021

Vous souhaitez recevoir nos articles?

Ne rate aucun article

Retourner à la page principale
Dylan Zereni

Partnerships Manager @ Mansa. Je partage les meilleurs conseils pour accompagner les indépendants.

Emprunter auprès d’une banque, qu’il s’agisse d’un projet immobilier ou d’un investissement professionnel ressemble parfois au parcours du combattant. Tous les critères sont passés au crible pour déterminer à quel taux et avec quelles garanties on vous prête ou pas. Analysons d’abord les exigences générales des banques et l’impact du pourcentage d’épargne personnelle injectée. Examinons ensuite comment un indépendant peut obtenir un crédit avec un apport faible voire nul.

Crédit : apport personnel minimal exigé par la banque

Les établissements bancaires ont vocation à prêter de l’argent, en s’assurant au mieux du remboursement, sous couvert d’une rémunération financière. Pour optimiser l’opération, la banque examine une batterie de critères afin d’évaluer votre dossier. La mise de départ fait partie des clés pour décrocher votre emprunt.

Apport personnel : les exigences des établissements de crédit

La loi n’impose aucune mise de départ minimale, que l’emprunt soit souscrit par un salarié ou par un entrepreneur. En général, notamment pour un crédit immobilier, la banque demande un financement sur vos propres deniers de 10 % du montant de l’investissement frais inclus. Cependant, sachez que plus vous avez la faculté d’injecter votre épargne, plus votre dossier de prêt présente des chances d’aboutir dans de bonnes conditions. En effet, votre apport personnel impacte la mesure du risque bancaire sous plusieurs angles :

  • un montant prêté plus réduit ;
  • à durée d’emprunt identique, des mensualités inférieures, donc plus faciles à absorber par votre capacité de remboursement ;
  • ou, à échéances égales, une durée plus courte ; 
  • un niveau de garantie exigé moindre du fait d’une plus grande sécurité pour le banquier.

Mise de départ personnelle : origines possibles

Vous pouvez piocher dans votre épargne comme l’assurance vie, un plan d’épargne logement, un livret A ou un PER (plan d’épargne retraite). La loi autorise aussi le déblocage anticipé de l’épargne salariale pour acheter sa résidence principale (participation, intéressement et PER entreprise). Enfin, vous pouvez recourir à une donation familiale ou à une revente de bien immobilier.

Impact sur l’analyse du dossier par la banque

Le banquier analyse chaque dossier selon une liste de critères chiffrés et se forge une opinion. La mise de fonds constitue un de ces éléments. Si vous disposez de revenus fixes et confortables, d’un taux d’endettement faible et de bonnes garanties, vous pouvez même tenter de demander un prêt à hauteur de 100 % de votre projet. Dans le cas contraire, avec des ressources mal assurées ou trop justes pour rembourser les échéances, la négociation s’oriente souvent sur l’utilisation de votre épargne en autofinancement voire le rajout de sûretés réelles ou personnelles. Quant au taux de l’emprunt, il dépend également de tous ces critères. Un risque faible facilite les échanges avec la banque. N’oublions pas que les intérêts représentent la rémunération du banquier et servent aussi à couvrir ses aléas !

Apport par un indépendant pour obtenir un crédit : solutions

Négocier un prêt pour un indépendant, micro-entreprise ou profession libérale, reste une opération plus complexe comparée à un salarié en CDI. Alors si vous ne disposez pas de fonds à injecter dans le projet et que votre besoin avoisine 100 % de l’investissement, votre profil exige encore plus de préparation pour réussir.

Obtenir un prêt sans mise de départ : cas des entrepreneurs

Pour les indépendants, n’omettez pas la piste des prêts d’honneur, car ils sont portés en capitaux propres et n’entrent pas dans le calcul du ratio d’endettement. Ils facilitent l’octroi du financement si la banque exige une mise de fonds dont vous ne disposez pas. Donnez-vous le maximum de chances de réussir en préparant votre dossier dans les détails. Produisez vos trois derniers bilans comptables, vos avis d’imposition, sauf si vous demandez un prêt pour indépendant débutant. Peaufinez votre business plan et l’évaluation de vos ressources prévisionnelles. Rajoutez toutes les précisions sur votre activité, le marché, vos atouts, ainsi que le garant éventuel du remboursement, etc. Enfin, proposez à la banque de domicilier vos revenus chez eux. Pour un projet immobilier, faites appel à un courtier, il saura vous conseiller, mettre en avant votre dossier et analyser les offres de prêt.

Autres solutions pour obtenir un financement hors réseau bancaire classique

Si vous avez épuisé toutes les solutions bancaires classiques et que vous essuyez des refus notamment par manque d’épargne à injecter dans le projet, d’autres pistes existent pour obtenir un prêt d’un montant modéré.


Le micro-crédit et son fonctionnement

Le principe du microcrédit nous vient du Bangladesh où son fondateur, Muhammad Yunus a mis en œuvre une solution facilitant l’accès au financement pour les plus démunis et les exclus du système bancaire. En France, les salariés en situation précaire, tels les détenteurs de contrat en CDD ou les intérimaires, ainsi que les indépendants, peuvent déposer leurs demandes de prêt auprès :

  • du réseau d’accompagnants comme France Active, France Initiative, etc. ;
  • de banques agréées par l’ACPR ;
  • de l’ADIE (association pour le droit à l’initiative économique), organisme mixte à la fois prêteur et accompagnateur.

Les prêts sont limités en montant à 10 000 euros en général et le remboursement s’effectue avant 3 ans. Un établissement public, le FCS (fonds de cohésion sociale) peut garantir le remboursement de 50 % des échéances de l’emprunt.

Les plateformes en ligne de microcrédit

Vous pouvez aussi faire appel à des plateformes en ligne qui proposent des microcrédits. Mansa, agréé par l’ACPR, vous garantit une réponse rapide sous 48 heures, après la vérification de votre éligibilité. Avec un SIRET présentant une ancienneté d’au moins un an, c’est une solution pour un crédit indépendant sans apport et dans la limite de 10 000 euros.

Obtenir un crédit sans apport pour un indépendant, oui c’est possible. Avec cette analyse, vous connaissez les pistes pour déposer votre dossier. Faites appel à Mansa pour un microcrédit, nous vous garantissons un examen simple et ultrarapide ainsi qu’un conseiller personnel !

Vous souhaitez découvrir nos articles et bon-plans en exclusivité ?