Aide aux indépendants & TPE

Indépendants : comment définir votre TJM (taux Journalier moyen) ?

De Ali Rami le 22juillet, 2021

Vous souhaitez recevoir nos articles?

Ne rate aucun article

Retourner à la page principale
Ali Rami

CEO & Co-founder

Le TJM, ou taux journalier moyen, c’est un peu votre salaire en tant que freelance. C’est le prix que vous choisissez de facturer à la journée. Il s’exprime hors taxe et dépend notamment de l’expérience, du temps dédié par le freelance (prospection, travail, jours de repos à prévoir – et non, en tant qu’indépendant, il n’y a pas de congés payés -, ou encore la rapidité de la mission…) et de beaucoup d’autres facteurs. C’est pourquoi il est parfois très difficile à fixer, voici donc quelques conseils.

 

La méthode du salaire mensuel 

Se servir du régime salarial pour obtenir son TJM

 

    • Salaire brut mensuel souhaité 
    • + 10% (frais de fonctionnement) 
    • Charges patronales (x1.54)
  • Divisé par 19 : sur une base 228 jours travaillés/an (on a déduit les jours fériés et Congés payés) donc 19 jours/mois 
  • Temps « creux » (sans missions)

Exemple pour un salaire brut de 3000€ : 267€/jours + 20 à 30% pour compenser une période à vide soit environ 340€/jours.

 

Vous obtenez avec cette technique un « taux journalier plancher ». Il vous permet alors de déterminer un prix hors taxe par jour. Attention, l’objectif est de copier le régime salarié pour calculer votre taux journalier. Sachant qu’en tant que freelance, vous n’avez pas un emploi ou une mission à temps plein, les périodes de creux ont un impact non-négligeable sur le revenu annuel.

Vous pouvez aussi appliquer une technique simplifiée sur la même base. Choisissez votre salaire mensuel net (exemple : 2000€), nous conseillons d’y ajouter 50% (soit 2000€ + 50% = 3000€) afin de couvrir les charges et besoins de trésorerie ; On obtient donc un salaire annuel (36000€) que l’on peut diviser par le nombre de jours travaillés (c’est à vous de le déterminer), ce qui permet de calculer votre TJM.

Astuce : Il existe un outil développé par Shine, un simulateur pour calculer votre TJM en freelance sur ce schéma.

 

Quelques notions importantes pour votre TJM

En tant qu’indépendant, il y a plusieurs facteurs à prendre en compte pour déterminer votre prix. Voici ceux qui nous semblent les plus importants.

 

La flexibilité

Il est primordial d’avoir une grande flexibilité lorsque l’on est freelance ou entrepreneur. C’est aussi vrai lorsque vous définissez votre Taux journalier moyen. Comme indiqué, celui-ci représente une moyenne, mais il est important de savoir l’adapter en fonction d’autres facteurs tels que le client, la mission ou la concurrence. Gardez donc toujours en tête que votre TJM permet d’avoir une base, mais le prix ne sera finalement pas toujours le même sur chaque mission.

Ne vous sous-estimez pas, et ne vous surestimez pas non plus. Bien entendu, en fonction de votre expérience et de vos compétences, votre TJM va augmenter avec le temps.

 

Le marché

C’est très important de connaître la concurrence et les prix qui sont appliqués dans votre secteur. Vous pouvez alors décider de simplement vous aligner, ou alors de pratiquer un TJM bas en début d’activité pour gagner de l’expérience. Certains préfèrent tarifer plus haut que la concurrence dans le but de se démarquer. Cela peut s’avérer risqué et ne vous apporter aucun client.

 

Le client

Il faut comprendre que chaque mission, chaque interlocuteur est unique. C’est ce qui fait la beauté de votre activité aussi. C’est donc réellement important de prendre le temps de comprendre la demande et le budget de chaque client. Si vous estimez qu’une mission à bas prix peut vous permettre d’avoir un client long terme, alors n’hésitez pas et foncez. La plus-value est plus importante dans ce sens que de facturer au prix fort une seule mission. 

Des freelances nous ont même indiqué avoir pratiqué un premier audit gratuit (TJM = 0 pendant une journée!) pour ensuite fidéliser un client sur le plus long terme.

Par ailleurs, une mission peut vous sembler vraiment intéressante malgré le budget plus bas du client, et pour autant, vous aurez envie de travailler avec lui avec plaisir. 

 

Fixez votre TJM en fonction de tous ces éléments. La méthode du salaire et l’analyse du marché vont vous aider à déterminer un prix moyen, mais c’est ensuite à vous de l’adapter aux différentes situations.

Il est possible qu’à un moment votre TJM soit trop bas pour supporter une période de creux, il vous faudra alors un complément de trésorerie ou bien un fonds de roulement. N’hésitez pas à faire une demande de prêt grâce à Mansa, la solution de prêt 100% en ligne

 

Faire une simulation non engageante

Vous souhaitez découvrir nos articles et bon-plans en exclusivité ?