Pourquoi est-il difficile d’obtenir un crédit quand on est indépendant ?

De Dylan Zereni le 26août, 2021

Vous souhaitez recevoir nos articles?

Ne rate aucun article

Retourner à la page principale
Dylan Zereni

Partnerships Manager @ Mansa. Je partage les meilleurs conseils pour accompagner les indépendants.

Être entrepreneur ou freelance n’aide pas à décrocher un prêt bancaire. Vous ne remplissez pas tous les critères standards idéaux pour les établissements financiers. Notamment, vous ne disposez pas de contrat de travail en CDI pour garantir des revenus stables. En quoi consiste exactement la difficulté d’obtention d’un crédit indépendant ? Comment la contourner ? Quelles autres solutions s’offrent à vous ? Voilà les questions auxquelles nous répondons dans cet article.

Conditions idéales pour obtenir un prêt bancaire

Pour un établissement bancaire, un autoentrepreneur représente un risque supérieur à celui d’un salarié. Analysons en quoi un contrat de travail offre des garanties idéales au banquier.

Le salarié en CDI

Dans l’analyse qu’effectue tout établissement financier, si vous présentez un contrat de travail à durée indéterminée, vous débutez avec des avantages certains. C’est encore plus vrai si vous êtes fonctionnaire. Les banques mesurent le risque encouru pour décider de suivre ou non les demandes d’emprunt et avec quel taux d’intérêt. Le fait de disposer de ressources garanties sur les années futures réduit l’insécurité pour le prêteur.

La capacité de remboursement et le taux d’endettement

Le second critère dans la prise de décision du banquier réside dans la capacité de remboursement de l’emprunteur et son taux d’endettement. Si vos mensualités totales dépassent les 30 % de vos revenus, votre demande de prêt risque fort d’être refusée, surtout si vos ressources s’avèrent modestes. Pour un salaire confortable, le taux peut être porté à 35 % cependant.

Les garanties

Enfin, disposer de garanties intéressantes représente le dernier pilier d’un dossier de prêt idéal. En fonction des critères précédents, l’établissement prêteur mesure son risque financier et le niveau de garanties souhaitables pour compenser. Si vous proposez des sûretés réelles, comme une hypothèque dans le cadre d’un crédit immobilier, ou des garanties personnelles, avec l’intervention d’un tiers en tant que caution solidaire, vous sécurisez votre projet aux yeux des banques.

 

Difficulté pour obtenir un crédit pour un indépendant

Les professions libérales et tous les micro-entrepreneurs sont confrontés à la difficulté d’obtention du crédit indépendant. Pourquoi est-ce plus compliqué pour eux ?

Pas de ressources garanties

La première difficulté pour convaincre les banques de financer les projets d’un freelance réside dans l’absence de revenus garantis par un contrat de travail. À ce titre, il se retrouve dans la position d’un salarié précaire, en CDD ou en intérim, voire d’une personne en recherche d’emploi, surtout s’il démarre juste son activité professionnelle.

Manque de données comptables à produire

En général, pour les freelances, la banque exige la production des trois dernières liasses fiscales, avec le détail des bilans comptables et des comptes de résultat, afin d’analyser la situation financière de l’entreprise et sa rentabilité économique. Pour un microentrepreneur qui se lance tout juste, ou qui a créé son activité depuis un an, la difficulté du crédit indépendant s’avère alors bien réelle. Malgré un projet bien présenté avec un business plan pertinent, accompagné d’un prévisionnel, voire de la présence d’un apport personnel, les jeunes microentreprises essuient malheureusement souvent des refus de financement.

Absence de garanties

Les banques, frileuses devant des projets de prêt pour des micro-entrepreneurs, souhaitent en général se couvrir encore plus que pour un salarié. L’exigence de garanties constitue souvent une difficulté du crédit indépendant à laquelle vous ne parvenez pas à apporter de solution. C’est notamment le cas en l’absence d’un conjoint en CDI ou d’une personne de l’entourage pouvant se porter caution pour le remboursement des échéances.

Comment contourner ces obstacles pour décrocher un prêt ?

Malgré la difficulté du crédit indépendant, un entrepreneur peut réussir à financer son projet professionnel. Analysons les solutions qui s’offrent à lui.


Rassurer les banques

Comment mettre l’établissement bancaire en confiance ? Si vous remplissez les conditions d’éligibilité, maximisez les informations dans la présentation du projet. Démontrez les avantages et intérêts qu’il revêt et ce qu’il apporte sur le marché. Expliquez vos atouts au regard de la concurrence, etc. Faites-vous accompagner pour préparer votre business plan, le calcul des bénéfices prévisionnels et la synthèse en vue du pitch. Ne négligez rien et soyez convaincu et convaincant. Analysez aussi les aides ou autres ressources qui peuvent conforter le dossier et rassurer l’organisme bancaire. Par exemple, les prêts d’honneurs apportent un soutien financier appréciable aux projets de création ou reprise d’entreprise. C’est également le cas avec des investisseurs comme les business angels.

Opter pour les solutions de microcrédit

Vous exercez en tant qu’indépendant et vous recherchez un prêt personnel ou professionnel d’un montant modéré et sur une courte durée ? La crise du coronavirus a fragilisé votre situation financière et rendu votre banquier plus frileux ? Les solutions de microcrédits constituent de réelles chances face à la difficulté du crédit indépendant. Ce type de prêt existe justement pour faciliter l’accès au financement pour ceux qui en sont souvent exclus.

Choisir une plateforme de microcrédit en ligne

À côté des organismes agréés comme l’ADIE, vous pouvez aussi recourir à des plateformes en ligne. Elles sont habilitées à distribuer des microcrédits. Faites appel à Mansa, si vous êtes entrepreneur depuis au moins un an. Vous réalisez votre test d’éligibilité en ligne en quelques minutes et vous recevez une réponse sous 48 heures ainsi que le virement des fonds, cela pour des montants entre 1000 et 10 000 euros.

Face à la difficulté d’obtention d’un crédit indépendant auprès des banques classiques, ne baissez pas les bras et poursuivez vos démarches avec les organismes de microcrédit. Contactez-nous ! Nous saurons vous accompagner dans le développement de votre activité de freelance.

Vous souhaitez découvrir nos articles et bon-plans en exclusivité ?