Aide aux indépendants & TPE

Comment gérer sa trésorerie en étant freelance ou auto-entrepreneur ?

De Antoine Brissy le 3mai, 2021

Vous souhaitez recevoir nos articles?

Ne rate aucun article

Retourner à la page principale
Antoine Brissy

Acquisition @ Mansa

Saviez-vous qu’une entreprise meurt toutes les 33 minutes en France, à cause d’une mauvaise gestion de trésorerie ? Les retards de paiement et impayés jouent un rôle prépondérant dans ces difficultés, mais il ne faut pas minimiser une autre raison : le manque de formation des entrepreneurs sur ce sujet … surtout chez les freelances. 

 

Si vous êtes en auto-entreprise par exemple, vous n’avez pas d’obligation de faire appel à un comptable. Traduction : vous vous débrouillez seul pour gérer vos finances. Et nous le savons, c’est rarement pour les joyeusetés administratives et comptables que vous avez décidé de vous lancer dans l’aventure de l’indépendance (si c’est votre cas, faites-nous signe, vous êtes une espèce rare et nous avons des questions à vous poser ! ;-)). 

 

Pourtant, même si vous êtes phobique administratif, vous n’avez pas le choix : vous devez apprendre à piloter votre activité comme le professionnel que vous êtes. Plutôt que de la voir comme une contrainte, pensez qu’une bonne gestion de trésorerie vous permet de construire la vie dont vous rêvez, à la fois au niveau professionnel et personnel. En planifiant vos dépenses et en anticipant les imprévus de la vie, vous mettez toutes les chances de votre côté pour dépasser les fameux caps fatidiques des 3, 5, 7 ans et plus d’indépendance. 

 

Alors, prêt pour les 10 prochaines années de votre vie de freelance ? Dans cet article, nous vous expliquons les bases de la gestion de trésorerie pour les freelances, adaptées à celles et ceux qui préféreraient couper aux ciseaux tous les arbustes de Versailles plutôt que de faire de la comptabilité. Bonne lecture ! 

 

Bonus: Nous vous mettons à disposition gratuitement un modèle de gestion de trésorerie sur Google Sheet, adapté aux indépendants et auto-entrepreneurs dans l'article.

SOS, freelance en détresse : tréso-quoi ?

Vous avez des sueurs froides rien qu’en entendant le mot comptabilité ? C’est promis, ça va bien se passer, restez avec nous ! Nous vous expliquons tout de suite pourquoi vous avez intérêt à bien gérer votre trésorerie et les quelques notions de base à connaître pour ne pas vous planter. 

 

Obtenez la vie que vous voulez grâce à votre gestion de trésorerie 

Ce titre pourrait presque figurer sur le site d’un infopreneur vous promettant de devenir millionnaire en 48h, c’est vrai. Mais ici, pas de promesses insensées, vous allez voir. 

 

Quand on se lance en freelance, l’activité des premiers mois est souvent un peu légère. Alors, dès qu’on commence à signer plus de clients et à voir l’argent affluer sur son compte, c’est grisant. C’est là que les problèmes peuvent commencer. Contrairement au salariat, ce que vous recevez de vos clients n’est pas du revenu net. Vous avez des charges à payer, quelle que soit votre forme juridique : bonjour l’URSSAF, les impôts (pas prélevés à la source pour les auto-entrepreneurs) et la TVA à stocker (si vous la facturez à vos clients). Une fois toutes ces charges payées et/ou provisionnées, il faut encore penser à anticiper certaines circonstances : les congés (pas payés), les maladies (et les enfants malades), la panne de votre MacBook, le mois d’août où l’activité se raréfie et les paiements en retard des clients … En bref, vous devez adopter une nouvelle mentalité pour lisser vos revenus sur l’année et les régulariser. 

 

C’est le moment où vous vous demandez ce que vous faites dans cette galère ? Rappelez-vous : vous êtes devenus freelance pour la liberté. On ne dirait pas comme ça, mais c’est exactement ce que vous offre une bonne gestion de trésorerie. En sachant anticiper vos dépenses et vous prémunir au mieux contre les imprévus de la vie, vous allez pouvoir pérenniser votre activité et vous développer en toute sérénité. 

 

Gérer sa trésorerie, c’est aussi préserver votre santé mentale. Vous avez déjà 1 000 choses à piloter au quotidien : vous êtes entrepreneur, commercial, responsable administratif … Vous n’avez pas besoin de vous ajouter une charge supplémentaire et de ne plus dormir la nuit parce que vous avez dépensé l’argent de l’URSSAF faute de l’avoir bien mis de côté. 

 

Alors, comment faire pour gérer votre trésorerie sereinement, sans vous prendre la tête ? Première étape : connaître les bases. Bienvenue dans votre session de rattrapage en accéléré !

 

Le B.A.-BA de la gestion de trésorerie 

Nous n’allons pas vous bassiner avec un cours magistral détaillé. Si vous étiez si intéressé par la comptabilité, vous en auriez fait votre métier ! Vous devez simplement retenir deux équations :



Chiffre d’affaires ≠ Bénéfice                             

Trésorerie ≠ revenu disponible 

 

Si vous sentez poindre le mal de tête, courage, cela va devenir beaucoup plus clair tout de suite. 

 

  • Le chiffre d’affaires, c’est ce que vous facturez à vos clients. Et vous aimeriez sans doute pouvoir le garder dans son intégralité. Malheureusement, ce n’est pas possible, vous avez toutes ces fameuses charges à payer (URSSAF, TVA, impôt …). Ce qu’il vous reste après ces paiements, c’est votre bénéfice, c’est-à-dire l’argent qui est vraiment à vous. 
  • La trésorerie, de son côté, c'est l’argent que vous avez sur votre compte à un moment T. Cela ne veut pas dire que c’est votre revenu : cela ne prend pas en compte les encaissements à venir, les paiements que vous devez effectuer, etc. Vous pouvez par exemple avoir 5 000€ sur votre compte mais devoir 3 200€ à l’URSSAF. Vous avez une trésorerie de 5 000€ mais vous ne pouvez réellement utiliser que 1 800€ pour vos projets. 

 

Vous faites la distinction ? Dans un souci pédagogique, répétons une dernière fois, juste au cas où : 

 

Tresorie autoentreperneur chiffre d'affaire benefice freelance indépendant



Nous venons de voir les bases indispensables pour bien gérer vos finances de freelance. Prêt pour la phase pratique ? C’est parti !

 

3 bonnes pratiques pour des finances en béton 

Prévoir vos dépenses : dites bonjour au budget prévisionnel (le vrai)

 

Vous regardez votre compte bancaire, vous n’êtes pas dans le rouge. Tout va bien, non ? C’est un peu plus compliqué que cela. Votre compte bancaire vous donne une vision figée de votre situation financière. Cela ne prend pas en compte les paiements que vous n’avez pas encore effectués ni les règlements que vous attendez encore. Ce n’est donc pas un outil de pilotage efficace pour gérer vos finances. L’arme magique qu’il vous faut ? Le budget prévisionnel pardi !

 

Evidemment, nous pensons à un vrai budget prévisionnel, que vous allez alimenter au quotidien et qui va vous permettre de prendre les bonnes décisions pour votre activité. Pas ce tableur Excel que vous avez créé un jour, dans un élan que vous ne vous expliquez toujours pas … et que vous n’avez jamais rouvert depuis, le laissant mourir tranquillement dans les limbes de votre drive. 

 

Pourquoi le budget prévisionnel est-il incontournable ? C’est simple : pour maîtriser ses revenus, il faut d’abord maîtriser ses dépenses. En tant que freelance, la ligne est fine entre vos finances personnelles et vos finances professionnelles, surtout si vous êtes en entreprise individuelle (dont l’auto-entreprise). Vous devez donc tenir compte de la globalité de votre situation pour établir un budget prévisionnel au plus près de la réalité et simuler les mois à venir pour votre activité. 

 

Par quel bout commencer ? Le risque est de se perdre dans les 1 000 méthodes et templates de budget prévisionnel que vous allez trouver sur Google, et d’arrêter avant même d’avoir entamé le vôtre. Faites au plus simple pour démarrer dès maintenant :

  • Créez une nouvelle spreadsheet sur votre Drive.Dans la première colonne, indiquez toutes vos charges professionnelles : URSSAF, loyer, coworking, impôts, TVA … Écrivez-les toutes, qu’elles soient déjà payées ou à venir - il faut les provisionner. Dans la deuxième colonne, indiquez les paiements que vous avez reçus et que vous devez recevoir selon les délais de paiement négociés avec chaque client. 
    Un conseil au passage pour vos charges : mensualisez tout ce que vous pouvez. Mieux vaut verser vos charges à l’URSSAF tous les mois qu’une fois par trimestre. C’est plus facile à suivre pour vous : l’argent dort moins longtemps sur votre compte, limitant les erreurs. 
  • Ces deux colonnes vous donnent déjà une vue plus complète de votre activité que votre compte bancaire. Ensuite, émettez des hypothèses pour les mois à venir, en fonction des contrats déjà signés, des charges que vous devez payer et de votre activité habituelle. Bien sûr, il est parfois difficile d’avoir une vision à moyen terme, mais vous pouvez dessiner les grandes lignes. 
  • Conseil additionnel : faites également votre budget personnel pour définir la rémunération à vous verser au plus juste. Procédez de la même manière, en listant toutes vos charges incompressibles et en suivant votre activité sur un mois complet pour identifier vos habitudes de dépenses. Cela vous permettra, si vous le souhaitez, de trouver des poches d’économies.
    Pas envie de reprendre toutes les lignes de votre relevé bancaire pour catégoriser vos dépenses ? Vous pouvez utiliser une application comme Bankin’, Linxo ou Budgea, qui se connecte directement à vos comptes bancaires de manière sécurisée et catégorise vos dépenses automatiquement. 

 

Template gestion tresorerie pour indépendant auto-entrepreneur TPE freelance Mansa

 

Pour vous aider, nous vous proposons un template de budget prévisionnel, prêt à être modifié. Vous n’avez qu’à créer une copie pour commencer à gérer vos finances efficacement !

 

Obtenir mon modèle de gestion de trésorerie gratuitement

 

Tadam, vous avez un beau tableau budgétaire tout neuf ! Attention : le défi est maintenant de suivre votre activité financière au fil de l’eau et de ne pas retomber dans les mauvaises habitudes. Comment faire ? Nos conseils : premièrement, épinglez le raccourci vers votre budget dans votre barre de favoris pour le voir tous les jours et ne plus passer à côté. Ensuite, réservez une plage dans votre agenda, toutes les deux semaines ou tous les mois en fonction de vos besoins, dédiée à votre gestion financière. Considérez ce créneau comme un rendez-vous client : ne l’annulez pas, sauf cas de force majeure. Encore une fois, une bonne gestion financière est la clé de votre sérénité ! 

 

Gagnez des points de vie grâce aux néo-comptables et logiciels en ligne 

 

La comptabilité et la finance ne sont pas les activités les plus sympathiques du monde. Il y a fort à parier que vous voulez y passer le moins de temps possible, et c’est bien normal. Vous avez de la chance : le marché des outils comptables et financiers pour les indépendants est en plein boom. Leur but à tous ? Vous simplifier la vie, pour que vous puissiez vous concentrer sur votre activité plutôt que de perdre du temps sur de l’administratif. 

 

Vous avez le choix entre une néobanque qui propose des modules de comptabilité (Shine), des logiciels de comptabilité qui vous permettent de facturer, suivre vos encaissements et d’avoir une vision sur votre trésorerie (Indy, Freebe). Certains proposent même des experts-comptables en plus de leur logiciel SaaS (Novaa, Acasi). Bonus : ils sont tous partenaires de Mansa ! Grâce à eux, vous pouvez vivre votre vie de freelance en toute tranquillité. 

 

Prévoir l’imprévisible : préparez votre matelas financier

 

Prévoir l’imprévisible, bel oxymore, n’est-ce pas ? Bien sûr, vous n’avez pas de boule de cristal qui vous permet de savoir ce que l’avenir vous réserve. Vous pouvez cependant vous prémunir contre les variations d’activité - chute ou croissance rapide - en épargnant dès maintenant. 

 

Mansa freelance autoentrepreneur indépendant gestion budget financement

 

Encore une fois, la limite est fine entre vos finances personnelles et vos finances professionnelles, adoptez donc une stratégie globale, qui englobe les deux.

Nota bene : pour calculer vos pourcentages, prenez en compte votre chiffre d’affaires hors taxe, c’est-à-dire sans TVA. 

 

Évidemment, l’essentiel est de s’y tenir. Pour vous donner une idée, il est conseillé d’avoir entre un et six mois de revenu de côté. Profitez des périodes où votre portefeuille de clients est bien rempli et que vous vous sentez à l’abri. C’est le meilleur moment pour préparer votre matelas financier !

 

Et rappelez-vous : l’épargne de précaution n’est pas utile uniquement en cas de mauvaises nouvelles. Si votre activité se développe ou que vous souhaitez vous former, vous aurez les moyens d’investir dans des outils, du matériel et des formations, sans vous prendre la tête sur leur financement. 



Le freelancing est un modèle d’activité qui se développe, il n’a jamais été aussi tendance. Il ne faut cependant pas oublier qu’être freelance apporte moins de sécurité financière que le salariat. La crise sanitaire l’a bien montré, des milliers d’indépendants sont actuellement en grande difficulté. Pour donner toutes les chances à votre activité, vous ne pouvez pas faire l’impasse sur la gestion de vos finances. Une bonne gestion de trésorerie est la clé de votre liberté ! 

 

Nous sommes à vos côtés : Mansa est là pour vous donner le coup de pouce financier dont vous avez besoin, que ce soit parce que la situation est plus tendue à un moment ou pour accélérer votre développement. Faites votre demande de financement, nous vous répondons en 48h !

 

Faire une simulation non engageante

 

Vous souhaitez découvrir nos articles et bon-plans en exclusivité ?