La crise sanitaire a bouleversé l’équilibre économique de notre pays. Comment faire face aux échéances sociales et fiscales en cas de difficulté de trésorerie ?

Faire face aux échéances de TVA et de l’Urssaf pendant la crise

Vous allez rencontrer des difficultés pour faire face aux prochaines échéances de TVA et de l’Urssaf ? C’est normal, c’est le cas pour beaucoup d’indépendants. La crise sanitaire a touché beaucoup de secteurs d’activité, et le paiement des cotisations sociales et fiscales peut être un coup dur pour votre trésorerie. Heureusement, des solutions existent !

Les aides mises en place pour les indépendants

Les délais de paiement des échéances sociales et fiscales

Pour les indépendants, les cotisations à échéance du 5 juin ne vont pas être prélevées. Vous disposez donc d’un délai supplémentaire appréciable pour renflouer votre trésorerie et être capable de faire face aux échéances de TVA et de l’Urssaf. En supplément de ce report automatique, voici les aides dont vous allez bénéficier :

  • aucune pénalité ou de majoration en cas de retard de paiement ;
  • ajustement de l’échéancier de cotisations pour anticiper une baisse de revenu ;
  • réestimation de revenu à la baisse sans avoir à attendre la déclaration annuelle du CPSTI ;
  • aide financière exceptionnelle dans certains cas avec prise en charge totale ou partielle du montant des cotisations.

Les modalités de paiement des échéances reportées

Les modalités de paiement des cotisations reportées vont être communiquées prochainement, dès que les entreprises auront repris leur activité. Les organismes de sécurité sociale vont alors définir les règles de remboursement pour les échéances de TVA et de l’Urssaf. Chaque site a notamment mis en ligne des FAQ (Foire aux Questions) et possède un chat personnel pour que vous puissiez obtenir des réponses rapidemen en cas de doutes sur la procédure à suivre. Le montant de toutes vos cotisations sera dû, vous pourrez simplement les régler en ligne sans pénalités de retard. Vous pouvez également moduler le taux et les acomptes de prélèvement à la source, directement sur votre compte personnel en ligne. Vous pouvez reporter ce prélèvement jusqu’à 3 fois s’il est mensuel, ou d’un trimestre à l’autre.

L’aide forfaitaire pour les indépendants en difficulté

Une indemnité de 1 500 € a été créée pour les indépendants, micro-entrepreneurs et professions libérales en difficulté. Ce fonds de solidarité est réservé aux entreprises de moins de 10 salariés, dont le CA est inférieur à 1 million d’euros. Votre chiffre d’affaires doit également avoir subi une baisse de plus de 70 % entre mars 2019 et mars 2020, à cause de la crise sanitaire. Si vous avez lancé votre activité après mars 2019, pas de panique : c’est votre CA mensuel qui sera utilisé comme base de revenu pour le calcul. Les régions mettent également en place des aides financières de 2 000 € pour les activités professionnelles au bord de la faillite. Les conditions ici sont simples : vous devez être incapable de régler vos factures à 30 jours et une demande de prêt de trésorerie doit avoir été refusée par la banque. Si vous travaillez dans le secteur de la restauration ou du tourisme, vous avez des chances de faire partie des bénéficiaires de ces aides. Les demandes se font directement sur votre compte gouvernemental des impôts, et l’aide est versée par la DGFiP.

La bonne nouvelle, c’est que des organismes de crédit en ligne se mobilisent également pour soutenir les indépendants. Chez Mansa, vous pouvez faire une demande de prêt professionnel et obtenir le déblocage des fonds en 24h seulement ! Ainsi, vous avez les fonds nécessaires pour faire face aux échéances de TVA et d’Urssaf. Vous gagnez un peu de sérénité concernant le futur, et vous pouvez vous consacrer à la reprise de votre activité ! Contactez l’un de nos experts Mansa si vous avez la moindre question.